BIENVENUE SUR L'ATELIER DES PHOTOGRAPHES !

Un outil pédagogique d'éducation au regard gratuit et ouvert à tous.
Découvrez des photographies, rencontrez leurs auteurs et expérimentez des dizaines d'ateliers. Accéder à la plateforme
  • Mur
  • Chercher
  • Paramètres
Le mur d'images

Renvoie au mur d’images à tout moment. En cliquant sur la photographie de votre choix, découvrez l'univers de l'auteur et les ateliers associés.

La navigation

Accédez directement à la rubrique de votre choix : photographes, notions, thèmes, ateliers. Les notions photographiques sont expliquées dans le glossaire.

Mon compte

Connectez-vous ou inscrivez-vous sur l’Atelier des photographes pour avoir accès aux ateliers. Le symbole est en vert lorsque vous êtes connecté.

Informations

Retrouvez toutes les informations concernant L’Atelier des photographes et les actions pédagogiques des Rencontres de la photographie.

Télécharger le tutoriel en PDF

fermer

JR

zoomer

Portrait

Né en 1983 à Paris (France).


zoomer

Triptyque sacré



Triptyque sacré, Face 2 Face, 2006. © JR

Biographie

JR possède la plus grande galerie d’art au monde.

Grâce à la technique du collage photographique, il expose librement sur les murs du monde entier, attirant ainsi l’attention de ceux qui ne fréquentent pas habituellement les musées. Son travail mêle l’art, l’action, traite d’engagement, de liberté, d’identité et de limite.

Lire la suite Refermer

Après avoir trouvé un appareil photo dans le métro parisien en 2001, il parcourt l’Europe à la rencontre de ceux qui s’expriment sur les murs et les façades qui structurent les villes. Observant les gens qu’il rencontre et écoutant leur message, il colle leurs portraits dans les rues, les sous-sols et les toits de Paris.

 

Entre 2004 et 2006, il réalise « Portrait d’une génération », portraits de jeunes de banlieue qu’il expose en très grand format, dans les quartiers bourgeois de Paris.

En 2007 avec Marco, il réalise « Face 2 Face », où il affiche d’immenses portraits d’Israéliens et de Palestiniens face-à-face dans huit villes palestiniennes et israéliennes et de part et d’autre de la barrière de sécurité.

En 2008, JR part pour un périple international à l’occasion de « Women are Heroes », un projet dans lequel il souligne la dignité des femmes souvent bafouée.
En 2010, son film « Women Are Heroes » est présenté au festival de Cannes en compétition pour la Caméra d’Or.

 

JR a reçu des prix prestigieux, comme le TED prize ou le prix du Jeune Artiste de l’UNESCO et expose à l’international.


Paroles d'auteur

« Avec nos passeports français, nous pouvions facilement naviguer des deux côtés. Nous avons réalisé que c’était à nous de les photographier et de les mettre face à face, des deux côtés du mur.

Lire la suite Refermer

Nous les avons photographiés face à face, jouant de leurs propres caricatures, des caricatures des autres, qu’ils pouvaient voir dans les médias. Puis nous avons collé leurs images sur leurs murs sans la moindre autorisation, d’un côté comme de l’autre. Et vous savez quoi ? On pensait qu’on allait être kidnappés, arrêtés ou ramenés à la frontière, mais on est revenus seulement avec des coups de soleil. Les limites, là-bas, ne sont pas là où l’on croit. Les véritables héros non plus, ils sont dans la rue, partout autour de toi. »

 

« Je l’ai choisi [l’objectif 28 mm] pour réaliser des portraits de très près, pour sentir le souffle de ceux que je vais coller en grand format, pour que la proximité physique transforme la prise de vue en une danse avec mes sujets. »


Le regard du médiateur

Telles des images sorties de pitreries de photomaton, trois personnes nous font face, plaquées contre un mur. Le visage paraît collé contre une vitre, grimaçant, affichant un rictus, louchant, les traits volontairement déformés par l’utilisation du grand angle.

Lire la suite Refermer

Le noir et blanc nous permet de nous concentrer sur les expressions, tout autre élément ayant été annihilé. Dans un premier temps, le spectateur peut s’amuser pour mieux plonger au cœur de l’image, pour mieux décrypter le message. Rire pour prendre conscience.

 

Car à bien y regarder, il ne s’agit pas seulement d’un jeu. Derrière ces visages caricaturaux qui pourraient nous rappeler des masques de la commedia dell’arte se joue autre chose de plus complexe et philosophique. JR nous plonge au cœur de la question de l’identité. Qui sont ces hommes ? Les trois personnages peuvent être assimilés à des représentants des trois religions monothéistes les plus importantes : la religion musulmane, chrétienne et juive.

 

 

L’auto-dérision des personnes qui se sont prêtées au jeu de la photographie est une prise de distance par rapport à leur traitement médiatique (c’est à dire à la manière dont on parle d’elles à la télévision ou dans les journaux, qui peut être répétitive, réductive et souvent négative).

 

Le photographe JR et Marco Berrebi se sont rencontrés en 2005 et ont réalisé ces portraits d’Israéliens et de Palestiniens au cours d’un voyage dans ces pays. Ils ont ensuite affiché ces images au format monumental sur le mur de séparation entre les territoires palestiniens et israéliens, de part et d’autre du mur, dans plusieurs villes.


Notions photographiques

GRAND ANGLE

 

Un objectif se définit par sa focale exprimée en millimètres. Le grand angle est un objectif à courte focale qui permet un cadrage large d’un sujet rapproché lorsque l’on ne peut avoir de recul, que ce soit un paysage, un groupe de personnes ou un portrait.

Lire la suite Refermer

Avec un grand angle, l’objectif nous permet de voir de manière plus large que ce que nos yeux peuvent percevoir car il agrandit notre champ de vision. Les objets proches nous paraissent alors plus éloignés que ce qu’ils sont en réalité.
Un objectif 50 mm correspond à la vision de l’œil, un objectif à courte focale est inférieur à 50 mm et est appelé grand angle. Avec le grand angle se produit une déformation, une accentuation des perspectives liée à la largeur de l’angle de vision, qui peut entraîner un effet d’irréalité, les objets les plus proches prenant alors plus d’importance.
Dans cette image, c’est avec un grand angle de 28 mm que JR à réalisé les portraits des habitants de Palestine et d’Israël qu’il a exposés ensuite à une échelle monumentale sur les murs de Jerusalem. Une expérience qu’il a renouvelée en France, au Brésil dans les favelas de Rio de Janeiro, au Kenya dans les bidonvilles. Le temps d’un arrêt sur image, il donne vie aux gens du « commun », ceux que l’on croise dans la rue, ceux condamnés à l’anonymat qui, le temps de ces affichages géants, portent un regard sur les passants pour les interpeller, les questionner.


Connexion
Mot de passe oublié ?
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Inscrivez-vous

L'accès aux ateliers est gratuit, nous vous demandons simplement de bien vouloir remplir au préalable un formulaire d'inscription.